Prendre rendez-vous
en ligne

Laser Endoveineux

Présentation de la méthode Avantages / Inconvénients/Limites

Cette méthode a désormais une dizaine d’année de recul en particulier aux Etats-Unis ou elle est largement utilisée. Elle a de très bon résultats avec des taux de récidive à 5 ans estimés entre 5 et 10%.

Le laser endoveineux se présente donc comme une technique alternative à la chirurgie conventionnelle des varices. Elle est élégante, simple, peu traumatisante et son caractère purement ambulatoire permet d’éviter une rupture sociale (pas d’arrêt de travail dans la majorité des cas contre 3 semaines d’arrêt pour la chirurgie conventionnelle). Son inconvénient actuel est le non remboursement par la Sécurité Sociale.

Les limites de la méthode sont les suivantes :

  • Veine de diamètre supérieur à 12mm

  • Veine trop superficielle (risque de brûlure cutanée)

  • Veine trop tortueuse


Principe

La technique utilise la chaleur émise par la lumière générée par un générateur laser d’une longueur d’onde de 980nm. Cette chaleur va engendrée une thermocoagulation des protéïnes de la paroi veineuse aboutissant à la fermeture de la veine puis à sa fibrose.


Technique

La procédure peut être réalisée soit en ambulatoire au cabinet médical sous anesthésie locale exclusive soit au bloc opératoire en hospitalisation de jour sous légère sédation associée à une anesthésie locale. Dans le premier cas le patient reste au maximum 1 heure au cabinet, dans le second l’arrivée à l’hôpital est programmée à 7h00 et la sortie se fait vers 15h00. Toutes interventions quelque soit le lieu d’intervention choisi sera précédée la veille par un écho-marquage chez votre angiologue référent.


Préparation du patient

Le patient est installé sur le dos en position dite de Tredelenbourg (tête en bas) afin de bien vider la veine à traiter. Une désinfection à la piovalone ou à la chlorexidine en cas d’allergie à l’iode est réalisée. En cas de sédation une injection d’un hypnotique (Diprivan) ou d’une benzodiazépine (Hypnovel) est effectuée.


Mise en place du matériel

La veine à traiter va être cathétérisée (c’est à dire ponctionnée) soit par abord direct en regard de la malléole interne située au niveau de la cheville soit à mi-jambe sous contrôle échographique. L’abord direct consiste en une micro-incision de la peau puis une mise a nue de la veine permettant d’inciser celle-ci puis d’introduire directement le cathéter. L’abord échographique, moins douloureux en post-opératoire se fait en introduisant une aiguille évidée en son centre dans laquelle sera introduit un guide permettant de mettre en place le cathéter.

Une fois le cathéter mis en place, sera introduit la fibre laser qui sera montée jusqu’à 2cm sous la crosse de la saphène. Cette étape est permise grâce au marquage effectué la veille et au contrôle échographique réalisé durant l'intervention.


Traitement

Va être effectuée une anesthésie dite par tumescence (Injection d’une solution de sérum physiologique associé à de la lidocaïne). Cette tumescence, en plus d’effectuer l’anesthésie, permet de protéger les tissus situés autour de la veine traitée, le sérum physiologique absorbant l’excès de chaleur générée par le tir laser. Par ailleurs elle optimise le traitement en réduisant le calibre de la veine par compression mécanique et par la même en facilitant la transmission de la chaleur à la paroi veineuse.

Une fois la tumescence réalisée, va débuter la « lasérisation » de la veine. Durant cette procédure vous aurez à porter des lunettes spéciales permettant de protéger les yeux d’une éventuelle exposition à la lumière générée par le laser.

Le tir laser peut être effectué de deux manières soit selon un protocole utilisant des tirs uniques tous les 3mm, soit selon une technique de retrait continu de la fibre laser. C’est cette dernière technique qu’a retenu le Dr CHARTIER. En effet celle-ci diminue les risques de transmission de chaleur importante aux tissus situés autour de la veine traitée et donc le risque de douleurs post-opératoire.

La veine est lasérisée jusqu’à la jarretière (tiers supérieur de la jambe) puis est retirée. L’introducteur est ensuite enlevé, un pansement simple mis en place et une contention par bande élastique ou bas de compression médical est apposée.


Le post-opératoire

Les suites opératoires sont simple avec :

  • Reprise immédiate de la marche
  • Port de contention durant 1 semaine
  • Prévention de phlébite par piqûres d’anticoagulants durant 3 jours
  • Eventuelles douleurs minimes à type de tiraillement vers le 3ème jour cédant aux antalgiques simple type paracétamol
  • Reprise immédiate de l’activité professionnelle

Matériel Utilisé

Le Dr CHARTIER a choisi d’utiliser le générateur laser Pharaon 980 développé par la firme Osyris qui est située à Lille.


Tarifs

Les tarifs sont fonction de la méthode retenue et d’une nombre de veines à traiter durant la séance. Lors de votre consultation initiale ayant pour but de déterminer si cette méthode est compatible avec vos varices, le Dr CHARTIER vous effectuera un devis en double exemplaire afin que vous puissiez en transmettre un à votre mutuelle. En effet certaines d’entre elles prennent tout ou partie des honoraires non conventionnées liées à la méthode. A titre indicatif, ces honoraires varient entre 500 et 1800€.

Liens

Vidéo d'une Intervention


 

Liens - Plan du site - Crédits - Mentions légales - Contact